Menu déroulant Cliquez ici pour dérouler le menu
01/04/2021

cOLLiSiOn

08/04/2021

Dom Juan

Annulé !

Ersatz


Collectif Aïe Aïe Aïe

Avec Ersatz, Julien Mellano met en scène une vision possible de l’être humain à venir. Résultat saugrenu issu de l’alchimie avec la machine, cette figure hybride peut apparaître comme le vestige bancal d’un futur désenchanté.

Sur scène, une silhouette humanoïde sonde sans parole la réalité virtuelle par le truchement du détournement d’objets. Entre performance amusante et farce dérangeante, elle invite les spectateurs dans un jeu de piste drôle et mystérieux, où le langage s’articule à partir de bricolages retors et d’effets spéciaux de poche. Loin d’un discours bien ordonné sur l’avenir, Ersatz chemine dans un monde trouble où le futur est déjà présent. L’absurde et le miracle se toisent et se tissent dans un trou noir pour rejoindre le point de fuite de notre humanité qu’elle soit réelle, virtuelle ou augmentée.

Ersatz est le résultat d’une révolution technologique qui ne serait pas tout à fait retombée sur ses pieds.

Conception et mise en scène : Julien Mellano – Interprétation : Sarah Reyjasse – Regard extérieur : Etienne Manceau – Lumière et régie : Sébastien Thomas – Dispositif sonore : Gildas Gaboriau – Musiques : Olivier Mellano, Mauricio Kagel



Julien Mellano est un touche à tout : metteur en scène, interprète et scénographe, ses créations s’inscrivent aux croisements du théâtre et des arts plastiques.

Avec sa présence intrigante et une simplicité formelle, il embarque les spectateurs dans des univers énigmatiques et drôles. Nos repères vacillent ; la beauté et la laideur, le corps et l’esprit, le désolant et le désopilant se confondent. Les spectacles curieux de Julien Mellano composent une ode à l’imagination. Repéré pour ses petites pièces de théâtre visuel, il est familier des scènes francaises et internationales qui s’intéressent au théâtre d’objet et aux formes transversales. C’est avec le petit solo sur table Mon Oeil que Julien Mellano commence à mettre en scène ses propres projets dès 2002. Suivront Hippotheatron, d’après le film Freaks de Todd Browning, puis une version seul en scène du Gargantua de Rabelais. Parallèlement, il revisite avec Denis Athimon (Bob Théâtre) Nosferatu, Brartleby. Il écrit à quatre mains avec Charlotte Blin Breastie Queen, Ma Briche et Mon Lapin. Il est aussi régulièrement sollicité en tant que scénographe et regard extérieur pour des projets de danse, théâtre, musique.


Tout comme un poème ou une grenouille, Ersatz ne se dissèque pas car les éléments isolés ne diront rien de ce qui y est intriqué.

Ici, l’absurde et le miracle se toisent et se tissent dans un trou noir pour rejoindre le point de fuite de notre humanité qu’elle soit réelle, virtuelle ou augmentée. Loin d’un discours bien ordonné sur l’avenir, Ersatz chemine sans commentaire dans un monde trouble tapi au plus profond de nous- même et qui va jusqu’à nos racines les plus enfouies. « Mon affection pour les détournements d’objets, les bricolages retors et les effets spéciaux de poche fait de l’anticipation un terrain de jeu idéal. En préparant Ersatz, je me suis plongé dans les méandres des questions brûlantes que soulèvent l’idéologie transhumaniste, la cybernétique, l’intelligence artificielle et autres singularités technologiques, préoccupations tiraillées entre l’aventure fascinante et angoissante que nous réserve l’avenir et la conscience émue d’un passé originel et fondateur. C’est cette tension que j’ai cherché à mettre en scène et qui me semble propice à la mélancolie. » Julien Mellano